download
9203

COUSTOU the Younger or son, Guillaume

Paris 1716 - Paris 1777

Vénus désarmant l'Amour (appellation de Newport : Aphrodite), l'un d'une paire

Venus Unarming Love (called in Newport: Aphrodite), one of a pair

ca. 1750

French limestone, painted terracotta with Indiana limestone base

relief

Photo credit: ph. The Preservation Society of Newport County

© Artist:


Provenance

  • ca. 1750, The two groups are commissioned to Guillaume II Coustou for the Château d'Asnières (near Paris), constructed from 1750 to 1752 for the marquis de Voyer, by architect Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne
  • ca. 1899-1901, The groups are relocated to the façade of The Elms, Newport; interiors and furnishings of the mansion were designed by Allard and Sons of Paris
  • 2015, A recent photograph shows the groups inside the conservatory

Bibliography

  • Newport website, http://newportalri.org/items/show/13489 (accessed December 15, 2020)
  • Smithsonian Institution/SOS! website, 13 August 2015
  • 2013 Cachau
    Philippe Cachau, "Le mécénat du marquis de Voyer au château et aux haras d'Asnières-sur-Seine : enjeux politiques et culturels (1750-1755)", Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français, année 2013, 2014, p. 139-171, les deux reliefs sont cités p. 151, et p. 169 note 63 : "Les groupes conservés au château The Elms à Newport, réplique américaine d'Asnières datée de la fin du 19e siècle, sont réputés être les originaux, ayant été acquis à cette époque qui est celle du dépeçage du château. Néanmoins, suite à leur venue à Paris en 2001 pour restauration et copie, nous avons pu observer que ces groupes étaient d'une qualité d'exécution relativement médiocre pour un artiste de l'importance de Guillaume II Coustou, fort étonnante de surcroît au regard des exigences de qualité formulées par le marquis de Voyer sur ce chantier emblématique. Nous pensons en réalité que les groupes de Newport sont des copies 19e des groupes originaux (du début du siècle, lors des grands remaniements du général Saligny dans les années 1800, ou du milieu du siècle, marqué par l'engouement pour le rocaille). Fortement exposés aux intempéries et aux écarts de température (la façade est ici plein sud), ces groupes devaient être très endommagés et durent être refaits, surtout si la pierre employée était de médiocre qualité. Par ignorance ou à dessein, l'antiquaire et décorateur Jules Allard vendit, suivant ses habitudes, en 1897 les groupes comme originaux à un Américain, Edward Julius Berwind, nouveau magnat du charbon, lequel, comme beaucoup de nouveaux riches de son temps, n'y connaissait pas grand' chose..."

Related works

  • Copies made in late 19th century on the façade of the Château d'Asnières.

Comment

  • The Preservation Society of Newport County, http://www.newportmansions.org/explore/the-elms, accessed August 13, 2015:
    The Elms was the summer residence of Mr. and Mrs. Edward Julius Berwind of Philadelphia and New York. Mr. Berwind made his fortune in the coal industry. In 1898, the Berwinds engaged Philadelphia architect Horace Trumbauer to design a house modeled after the mid-18th century French chateau d'Asnieres (c.1750) outside Paris.
    Construction of The Elms was completed in 1901 at a cost reported at approximately $1.4 million. The interiors and furnishings were designed by Allard and Sons of Paris and were the setting for the Berwinds' collection of Renaissance ceramics, 18th century French and Venetian paintings, and Oriental jades.